L’ADDICTION AUX JEUX VIDEO EST-ELLE DANGEREUSE ?

C’est le sujet qui a tant passionné les journaux ces dernières années. Les jeux vidéo ont pris de plus en plus de place dans le quotidien des Français. Il a réussi à faire sa place sur les télévisions de chaque foyer, et les chiffres d’affaires ne cessent d’augmenter chaque année : on compte près de 96 Milliard de Dollars dans le monde. Les premiers consommateurs sont les plus jeunes, âgés entre 15 à 25 ans. Ils préfèrent passer la plupart de leur temps à jouer qu’à lire. Les parents ont du mal à comprendre cet engouement. Mais sont-ils nuisibles pour la santé ? Décryptons ensemble la situation.

Les jeux vidéos sont-ils vraiment nuisibles ?

On parle d’addiction quand le jeu vidéo devient le principal centre d’intérêt voir l’unique, au détriment des autres activités (relationnelle, professionnelle, scolaire, loisir, sport…) La notion de repli sur soi même est d’ailleurs quasiment toujours retrouvée. Cette addiction est bien plus présente pour les joueurs en ligne sur ordinateur où le caractère du jeu (principalement des MMORPG, qui sont des jeux vidéos permettant de faire évoluer un personnage pour le rendre plus fort) incite l’utilisateur à réaliser plusieurs actions et à y consacrer du temps, c’est le phénomène de récompenses d’estime. Des études ont pu montrés que des joueurs y consacraient plus de 30 heures par semaine…

Les méfaits

Il ne faut pas se cacher, on a tous jouer à des jeux vidéos, que ce soit seul, entre ami sur Nintendo ou encore en ligne sur un bon PC de compétition. Quelle que soit la durée ou le type de jeu, les joueurs se procurent un moment de plaisir qui stimule leur cerveau. Pourtant, il se peut qu’il y ait des excès qui provoquent des troubles :

  • Le regard de son entourage : certaines personnes ne comprennent pas cette passion, et la voit comme un poison. Les premiers concernés sont surement la famille du gamer, qui passe des journée entière devant son écran plutôt que de sortir prendre l’air. On a dû mal à comprendre ce positionnement, puisque le joueur réduit ses relations sociales et affectives, et peut également être sujet à des moqueries de la part de ces camarades de classes.
  • L’enervement ou l’excitation : quand on joue à un jeu vidéo, le but c’est de gagner ! En tant que gamer, on accepte rarement la défaite et on reproche au monde entier d’être responsable de cette situation. L’exemple le plus courant actuellement est League Of Legends, où l’ensemble des joueurs reprochent aux autres le manque de skill. Ils s’insultent en permanence via le chat. Personnellement j’ai commencé ce jeu en 2009, et si tu connais le jeu, tu sais qu’il y a un système de classement qui te pousse à jouer de plus en plus et à vouloir être le meilleur. Etant donné que c’est un jeu d’équipe tu as tendance à oublier la coopération et à t’énerver plus facilement sur les autres. J’ai crié sur beaucoup de collègues d’école à l’époque, j’étais devenu totalement fou. Avec le recul, j’ai compris que ce n’était qu’un jeu, et que j’étais le seul responsable des défaites commises.
  • Le manque de sommeil : on joue, on perd, on continue à jouer… c’est un véritable cycle qui empêche aux joueurs de voir la réalité. Les MMORPG est un monde ouvert, où l’action est toujours présente même lorsqu’on est déconnecter. Du coup, on ne veut pas que les autres soient meilleurs, donc on poursuit son jeu. Malheureusement en faisant cela, on dérègle son horloge interne, et on provoque des troubles du sommeil.

Tout le monde n’est pas susceptible de devenir dépendant aux jeux vidéo mais certains sont plus fragiles que d’autres. Il faut savoir que dans la majorité des cas, l’addiction au jeu n’est pas une cause mais une conséquence de mal être. Par exemple, l’adolescent qui éprouve de la difficulté à accéder à l’autonomie au sein de la cellule familiale va, en jouant beaucoup, en coupant en quelque sorte les liens avec le monde réel, chercher à montrer sa différence, son indépendance, son autonomie. Mais tout cela sans réellement partir, sans claquer la porte ou sans chercher une confrontation directe comme le feraient certains (source game-addict.org)

addiction jeux video nuisibles

Les bienfaits

Vous en avez marre d’entendre que le jeu vidéo c’est mal, ça provoque tout un tas de problèmes, ça nous empêche de profiter des gens qu’on aime ? En effet, à très forte dose, les jeux vidéos peuvent provoquer des troubles. Cependant, il existe des bienfaits pour son organisme parce que le jeu vidéo nous emporte dans un univers différent.

  • L’évasion : certains développeurs ont mis en place des jeux pour lutter contre cette dépression. Les personnes ont du mal à accepter la réalite et se renferme dans un monde imaginaire du jeu vidéo pour oublier les problèmes quotidiens. Le jeu peut alors devenir thérapeutique afin de lutter contre toute forme d’anxiété. Attention tout de même  ne pas tomber dans l’excès, et à sentir un « vide » lorsqu’on arrête une session de Gaming.
  • Jeux éducatifs, « serious game » : et si les jeux délivraient un message ? Et si les jeux permettaient de développer son développement personnel en apprenant des connaissances supplémentaires ? C’est le cas des « Serious Games » qui incite le joueur à prendre soit-même des décisions pouvant amener à un dénouement différent. Ces jeux intéractifs sont souvent utiliser par les entreprise pour former les employés à une pratique.
  • Physique et cérébraux ? Nintendo a été le premier à lancer une gamme de jeux « physiques » avec la console Wii. Ils ont compris qu’on pouvait réaliser une activité divertissante tout en faisant du sport à la maison. A l’aide de la manette, le joueur est amené à réaliser des actions simples afin de monter de niveau et d’accroître un score. Ces jeux peuvent entrâiner une amélioration de leurs réflexes psychomoteurs et de leur capacité à exécuter plusieurs tâches en même temps.

 

Dans tous les cas, il est préférable de jouer à petite dose, et de ne pas s’enfermer dans son propre monde. Je vous conseille également de jouer avec des amis, et de vous limiter à 2 heures maximum par session. J’ai longtemps été un Gamer pendant près de 10 ans, où ils m’arrivait de jouer jusqu’à 4h du matin. J’ai pris conscience que certains jeux pouvaient être nuisibles pour moi et pour mon entourage. Je reviendrai plus tard sur un témoignage, où comment le jeu m’a fait perdre les pédales. Si vous êtes trop nerveux, faîtes comme des millions de Français et regarder des streamers de jeux vidéos.

Et vous ? Êtes-vous un ancien gamer ? Quel est votre caractère lorsque vous jouer à un jeu vidéo ?

1 Comment on "L’ADDICTION AUX JEUX VIDEO EST-ELLE DANGEREUSE ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*