LACHE TON SMARTPHONE ! POURQUOI C’EST SI COMPLIQUE ?

addiction smartphone

Déconnecte-toi du monde virtuel !

Tu as remarqué autour de toi, l’ensemble des personnes utilises un smartphone. Que ce soit pour marcher dans la rue, aller aux toilettes ou même au restaurant, l’utilisation devient tellement addictive qu’elle réduit ta sociabilité auprès des autres personnes. Pourquoi est-ce de plus en plus difficile de passer une soirée sans jetter un coup d’oeil à son smartphone ? Pourquoi devons-nous absolument répondre au message Whatsapp d’un ami lambda alors qu’on est déjà en compagnie de super potes ? Ou encore l’allumer alors qu’on est dans une séance de cinéma (ceux-là je les déteste, le film passe en priotrité !)

Aujourd’hui lacher son smartphone, c’est si compliqué…

Je commence par une question : combien de temps passes-tu sur ton smartphone ? Prends le temps de te poser avnt d’y répondre. C’est bon ? Alors combien ? Et si je te dis que c’est plus ? Est-ce que tu comptes les fois où tu prends ton téléphone, même pour deux secondes, pour vérifier si tu n’as pas eu un message ou une vie supplémentaire sur Candy Crush ? Ca se compte certes en secondes, et pourtant on touche notre smartphone plus de 100 fois par jour.

Il n’y a pas de critique, car je suis le premier à prendre mon smartphone, à allumer l’écran pour aucune raison apparente et à vérifier la notification de promotion de LaLaLab (qui a copié ce nom, le film Lalaland ou cette application ?) ! Ce phénomène, j’en ai besoin, comme si c’était ma drogue, comme si j’avais besoin de me rattacher à quelque chose pour me sentir mieux. Il se trouve toujours à moins de 100 mètres de moi, j’en ai besoin. Je sais qu’actuellement j’ai un message Whatsapp et que je dois y répondre. C’est fou ! Et le pire, c’est que cette addiction à un nom : la Nomophobie. Cela signifie la peur de vivre sans son smartphone. Waouh, là ça dépasse toute mes attentes.

Allo Papa, allo Maman, je suis malade, je suis atteint de nomophobie

Et après ça tu oses encore dire que ce cas de Nomophobie ne te touche pas ? Voici les 5 points qui prouvent que tu es bien nomophobe (je déteste ce mot) :

  • Tu dois vérifier ton smartphone juste avant d’aller te coucher
  • Quand tu vois que ton Smartphone a peu de batterie, et qu’il va bientôt s’éteindre si tu ne trouves pas une prise électrique
  • Tu sais pas pourquoi, mais tu dois aller sur Facebook et Instagram toutes les 10 minutes pour voir des trucs qui ne servent à rien
  • Pour toi, un spam dans ta boîte mail ou la dernière mise à jour de ton application a plus d’importance que le moment présent
  • Tu as regardé ton smartphone en lisant cet article

Cette expression prends tout son sens quand tu t’aperçois qu’il existe une page wikipedia sur la dépendance au smartphone. Il y a même tout un tas de symptomes prouvant cette addiction : la concentration, l’insomnie ou la dépression. Je pourrais vous donner des astuces pour arrêter cette addiction à votre smartphone, mais je suis pas forcément le mieux placer pour vous donner des conseils. En général, je l’utilise quand je m’ennuie, quand j’attends quelqu’un ou lorsque les conversations autour de moi ne sont pas intéressantes.

Je sais que certaines personnes ne peuvent pas résister à l’envie de toucher son smartphone à la moindre notification qui apparait, comme si le monde s’arrêtait et que le smartphone devenait le maître de la situation. En quoi répondre à une personne directement est plus important que de répondre à l’interlocuteur en face de toi ?

Quel que soit ton age, le smartphone est devenu incontournable

On n’utilise pas notre smartphone de la même façon d’une personne à une autre, cela peut-être pour surfer sur le net, jouer aux derniers jeux à la mode, ou bien devenir le nouvel appareil photo. Les constructeurs de smartphone l’ont compris, ils s’adaptent au mieux aux besoin des utilisateurs et mettent en place les meilleurs objectifs photo sur un simple appareil (et négligent la batterie).

accro à votre smartphoneAlors que la génération actuelle change de smartphone quasiment tous les ans, les plus vieux d’entre nous suivent aussi le mouvement des smartphones, mais le gardent le plus longtemps possible. En effet, ils sont bloqués par le prix. Acheter un téléphone, alors que tu veux juste passer des coups de fils, forcément c’est pas très rentable. D’autant plus, que les enseignes téléphoniques ont tendances à ne proposer que des smartphones. La société te force vraiment à acheter le produit que tout le monde possède.

Aujourd’hui, il y a de plus en plus de collégiens qui possèdent à smartphone. A cette période, je suppose que si tu es le seul dans ta classe à ne rien avoir, tu es sujet à des moqueries, et donc tu obliges tes parents
à t’en acheter un. La dernière fois, c’était l’anniversaire de la demi-soeur de ma copine, elle venait d’avoir 11 ans, son père lui a acheté un Samsung Galaxy. A 11 ans… Où va le monde ? Devons-nous nous habituer à cette mode qui ne cesse d’évoluer ?

Honnêtement, j’ai eu mon premier smartphone en 2012, j’avais 23 ans. Aujourd’hui, j’ai du mal à croire que j’ai passé mes 5 années supérieures en école d’ingénieur sans smartphone (déjà que j’étais nul en cours, avec un smartphone j’aurais redoublé 2 fois). A l’époque je n’en voyais pas l’utilité, mais dès que j’en ai eu un, ça a été une révélation. On est en 2017, et j’en suis déjà à mon 4e smartphone (Nokia Lumia 800, Samsung Galaxy S4, Samsung Galaxy S6 Edge, Honor 8).

Le smartphone est un mini-ordinateur

Je suis persuadé que les smartphones sont plus puissants que certains ordinateurs. Il y a de plus en plus de personnes qui l’utilisent de cette façon là et n’ont même pas d’ordinateur à la maison. Personnellement, cela ne me dérange pas de mettre entre 300 et 400euro. Je suis sincère avec vous, je suis atteint de nomophobie, donc je dois l’utiliser plus de 1000 fois par jour. A partir de là, ma rentabilité est plus forte que la moyenne.

Je pose beaucoup de questions, car je suis moi-même de plus en plus aspiré par cette mode qui nous traque. Je suis conscient de ce problème. Cet article n’engage que moi, c’est mon point de vue. D’ailleurs, il y a d’autres addictions comme le café, ou le football.

Et vous, pouvez-vous dire que vous accro à votre smartphone ? Dans quel état vous mettez-vous lorsque vous ne touchez pas à votre smartphone pendant plus de 3 heures ?

Leave a comment

Your email address will not be published.


*